25 juin 2007

Le Japon innove dans les bioplastiques

Le Japon est un acteur important dans le domaine des matériaux et de la protection de l'environnement, c'est donc tout naturellement qu'on retrouve les entreprises japonaises en pointe dans la recherche sur les biomatériaux, notamment les bioplastiques. Les bioplastiques sont en partie biodégradables car généralement composés de polylactide ou PLA, issu de la polymérisation de l'acide lactique, mais sont pour l'instant limités dans leurs propriétés, notamment leur d'étanchéité et de résistance à la chaleur. Deux firmes japonaises ont développé des bioplastiques repoussant ces limites.

Le premier est un biofilm fabriqué par Tohcello, assez similaire à celui fabriqué par Teijin. Composée d'acide polylactique, l'architecture de ce film fait appel à un enchaînement particulier de structures orientées L ou D, ce qui permet d'élever la température de fusion à 215°C, soit 60°C de plus qu'un biofilm conventionnel. De plus, les propriétés d'étanchéité à l'air et à l'eau ont été améliorées. L'entreprise compte commercialiser ce produit d'ici 2009.

Enfin, Mitsubishi Plastics vient de lancer des emballages plastiques fabriqués en mélangeant du polypropylène avec de la matière végétale, en l'occurrence du riz. Le BMC-5 contient au moins 51% de matière provenant de riz rendu impropre à la consommation lors de son stockage. Ce bioplastique possède des propriétés égales voire supérieures au polypropylène, à l'exception d'une résistance moindre à l'eau. En attendant que les chercheurs de Mitsubishi pallient à cet inconvénient, l'entreprise conseille de réserver le bioplastique aux emballages où la résistance à l'eau n'est pas essentielle, comme dans la préservation des produits manufacturés.

Source: BE Japon numéro 448 (22/06/2007) - Ambassade de France au Japon / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43376.htm

  © Blogger template 'Isolation' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP