13 septembre 2007

La Halle Pajol: un projet de rénovation urbaine durable

Le chantier de la Halle Pajol se veut le symbole de la politique parisienne de développement durable: c'est là que doit être installée la plus grande centrale photovoltaïque urbaine de France.

3.300 m2 de panneaux solaires photovoltaïques prendront place sur les toits de la grande halle aux poutrelles métalliques, datant de 1926 et en cours de réhabilitation. Elle abritait jadis le service des messageries.




















Ces panneaux doivent produire 380 MWh/an, soit la consommation d'électricité annuelle des équipements de la halle. Selon la mairie, il s'agit du "projet solaire situé en centre-ville le plus ambitieux" en France.

L'investissement, d'un coût de 2,5 millions d'euros, doit être fait par un opérateur privé qui louera le toit de la halle et revendra l'électricité.

Le chantier de la ZAC Pajol s'inscrit plus globalement dans une démarche respectueuse de l’environnement :
- récupération des eaux pluviales pour l’arrosage,
- pose de panneaux solaires pour produire de l’énergie et pour chauffer l'eau destinée aux sanitaires,
- installation de toitures végétalisées sur les bâtiments neufs pour retenir l’eau de pluie et limiter les rejets en égouts,
- conception d’immeubles utilisant au mieux l'éclairage naturel pour limiter le recours à l’électricité.

Déjà, au cours du chantier, cette démarche s'est traduite, par le transport par rail et le recyclage de 900 tonnes de ferraille. Parallèlement, certains résidus (béton, briques ou tuiles) ont été concassés sur place, puis utilisés pour construire une rampe faisant l'économie du passage d’environ 1000 camions.

  © Blogger template 'Isolation' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP