3 avril 2009

Laines minérales: le choix de l'écologie et des économies

Le Grenelle de l'environnement et la récente flambée du prix des énergies fossiles ont mis en avant la nécessité impérieuse de changer les modes de consommation et plus particulièrement de revoir les exigences dans la construction. Il en est sorti de nouvelles normes d'habitat appelées à se développer: la maison basse consommation (label BBC) demain, la maison à énergie positive après-demain. La première deviendra obligatoire dès 2012, la seconde prévoit qu'en 2020 tous les bâtiments neufs seront à énergie positive, c'est à dire qu'ils produiront plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Partant de ce constat, les professionnels des laines minérales ont décidé, au travers d'un tout nouveau portail d'information et de nouveaux engagements (certification volontaire ACERMI entre autres), de montrer leur attachement à ces nouvelles valeurs. Le site du FILMM est d'ailleurs l'occasion de s'informer plus en profondeur sur l'impact sur l'environnement ou sur la santé de la laine minérale et aussi et surtout sur les solutions qu'elle apporte en termes de coût, d'isolation et de performance énergétique.



Déjà très utilisée dans les projets, en cours ou achevés, de logements basse consommation comme on peut le voir dans les divers témoignages vidéo présentés , la laine minérale a su se rendre indispensable pour qui veut faire rimer économies d'énergie avec écologie. Qu'elle soit de roche, de verre ou de laitier, la laine minérale est conçue à partir de matériaux soit naturels (sable par exemple) soit issus du recyclage (verre, laitier pour ne citer qu'eux) ce qui lui permet d'afficher un bilan carbone négatif (elle permet d'économiser plus de CO2 qu'il n'aura été nécessaire pour la fabriquer). Article sponsorisé


  © Blogger template 'Isolation' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP