21 avril 2009

L'Oyster : de l' "hydroélectricité marine" à fort potentiel

Un nouvel accord d'une durée de 5 ans vient d'être passé entre le Wave Power Research Group de l'Université Queen's de Belfast et la société Aquamarine Power afin de tester et déployer une nouvelle génération de centrales hydroélectriques convertissant l'énergie cinétique des vagues et des courants marin en électricité.

Le premier prototype de ce type de centrale hydroélectrique appelé Oyster, sera testé en mer au cours de l'été 2009 sur l'un des sites de l'EMEC (European Marine Energy Centre : Centre européen de l'énergie marine) situé au large de l'archipel des Orcades dans le nord de l'Ecosse.

L'Oyster qui sera ancré entre 10 et 12 mètres de profondeur se compose d'un flotteur et d'une pompe à double piston. Lorsqu'une vague vient frapper et déplacer le flotteur, celui-ci active la pompe qui vient propulser de l'eau sous pression contenue dans un tube relié à la côte. L'eau sous haute pression parcourt le tube et arrive à la côte où se trouvent des turbines hydro-électriques chargées de convertir cette énergie de pression en électricité.

Selon l'emplacement et la configuration du système, chaque dispositif peut générer une puissance comprise entre 300 et 600 kW. Chaque station hydroélectrique pourrait être reliée à environ 10 Oysters ce qui alimenterait plus de 3.000 foyers (7.000 personnes) en électricité.

Sa relative simplicité (mécanisme et forme) et sa faible propension aux pannes, sont autant d'éléments qui rendront le coût de fabrication de l'Oyster compétitif.

BE Royaume-Uni numéro 94 (14/04/2009) - Ambassade de France au Royaume-Uni / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58616.htm

  © Blogger template 'Isolation' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP